Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Rencontre avec Thierry DIME, directeur de la rédaction du Monde Economique et professeur à l'IMSG

Portraits

-

15/07/2020

Thierry DIME est directeur de la rédaction du magazine Le Monde Economique, et spécialiste des relations publiques, qu'il enseigne à l'IMSG. Il revient dans cet entretien sur ces fonctions, ainsi que sur l'importance du Personal Branding dans notre société.


Pourquoi est-ce que vous avez choisi de vous orienter vers les médias ? 


Les médias étaient pour moi comme une évidence. Dans la vie, tout est question d’opportunités et notre aptitude à les saisir. J’ai eu la chance de rencontrer des personnes qui m’ont accordé leur confiance et c’est en associant ceci à une bonne dose de ténacité, mais surtout de travail que j’ai réussi à relever de nombreux défis. Aujourd’hui, je m’épanouis pleinement dans ce que je fais car mon travail me procure une grande satisfaction et je pense qu’il n'y a rien de pire que d'exercer quotidiennement un métier que l'on déteste.


Vous délivrez des formations de Média Training, quelles sont les plus grandes difficultés dans la gestion de l’image pour une personnalité ? 


Faire parler de soi et cultiver son image ne sont pas les choses les plus aisées. Asseoir une légitimité, gagner de l’influence sont les nouveaux défis des dirigeants à l’ère des réseaux sociaux. Le dérapage n’est jamais très loin, bien que l’on pense toujours que cela n’arrive qu’aux autres. Aujourd’hui, l’image d’un dirigeant est nécessairement liée à celle de son entreprise. Même si beaucoup de chefs d’entreprise ont tendance à l’oublier, il suffit d’un tweet déplacé ou d’un mauvais post viral pour que votre monde bascule.

Dans le cadre du Personal Branding , nous intégrons l’accompagnement en communication durant toute la durée du mandat et le media training est inclus dans l’offre. Cela fait près de 10 ans que j’accompagne les dirigeants d’entreprise dans leur Personal Branding, j’ai de ce fait commencé bien avant que ce concept ne devienne populaire en Suisse. Nous pouvons nous prévaloir d’une réelle expertise dans ce domaine et, le fait d’être à la tête de 4 magazines, me permet de proposer une offre unique sur le marché suisse car nous possédons nos propres médias au sein du groupe. 

Toute la difficulté réside dans le fait que beaucoup de chefs d’entreprise ne voient pas l’importance de la gestion de leur image. Internet et notamment les réseaux sociaux, ont révolutionné les modes de communication, gommant au passage la distance entre vie professionnelle et vie privée. Quand tout va bien, il n’y a rien à en dire, mais je préfère conseiller à mes clients d’être proactifs. N'attendez pas que l’on vous taille une réputation sur internet pour vous y mettre ! 


Pourquoi avoir fait le choix d’accompagner exclusivement les dirigeants d’entreprise ?


Ce fut une évidence pour moi car en tant que directeur de publication d’un magazine économique s’adressant aux dirigeants,  j’étais amené à les côtoyer au quotidien tout en me permettant de bénéficier d’un excellent réseau professionnel. Pour la majorité de mes clients, les choses se sont faites naturellement, sans prospection alors que pour d’autres, le bouche à oreille a fait le reste.

Travailler uniquement avec les dirigeants d’entreprise est aussi un positionnement que nous avons pris et qui nous différencie de la concurrence. Cela me permet de faire du sur-mesure car chaque client à sa propre personnalité et son propre univers. L’accompagnement dans ce contexte est vraiment individuel et personnalisé. 

La vraie valeur ajoutée en ne travaillant qu’avec des dirigeants d’entreprise est que ceux-ci intègrent naturellement mon réseau professionnel. Ceci nous permet de bénéficier mutuellement de nos carnets d’adresse respectifs et d’accroître nos business. On crée ainsi autour de nous un cercle de confiance qui est bénéfique pour tous. 


Quels sont les indispensables à l’entretien d’une bonne image média ? 


La majorité de nos dirigeants n’ont plus 20 ans et ne sont par conséquent pas très à l’aise avec la technologie et le digital. Une partie d’entre eux sont néanmoins connectés sur les réseaux sociaux mais oublient toutefois que chaque format de communication a ses règles. Les enfreindre peut leur coûter cher en termes d’image et de réputation. C’est pourquoi, je partagerai avec vous 3 indispensables : faire attention à ce que l’on publie, avoir une certaine régularité en terme de présence et surtout restez vous-même. 

J’insiste sur ce dernier point, soyez vraiment vous-même ! 

L’erreur que font certains communicants, est de vouloir trop en faire et s’éloigner de la personnalité de leurs clients.  Pour moi, le Personnal Brandng est comme du « home staging ». Il faut parfois peu de chose pour rendre son client attrayant aux yeux du public.  En s’éloignant de la vraie personnalité de votre client, le naturel peut reprendre le dessus et risquer d’être dommageable en anéantissant, par la même occasion, une partie ou tout le travail déjà accompli. 

Jean-Luc Mélenchon en est un bel exemple ; lors des élections de 2017, ses communiquants lui ont construit une image présidentiable qui s’est averée surfaite par la suite. La séquence lors de cette fameuse perquisition houleuse du siège de La France Insoumise a mis à mal et fragilisé depuis la stature de Jean-Luc Mélenchon.


Comment avez-vous connu l’IMSG ? 


J’ai connu l’IMSG lors d’un « Dîner des élites » organisé à l’hôtel Président Wilson par la rédaction du Monde Economique et où le Prof. Dr. Richard Delaye-Habermacher était invité. Nous avons pris rendez-vous quelques jours plus tard pour un déjeuner. Aujourd’hui, je dispense des cours à l’IMSG, je fais partie du Conseil stratégique de l’établissement et  Richard et moi sommes devenus des amis. 


Y’a t-il un conseil que vous pourriez donner aux étudiants de l’IMSG pour leur avenir professionnel?


Je vais reprendre ce que j’ai exposé récemment aux étudiants de ma classe :

« Vous allez bientôt quitter l’IMSG et recevoir votre diplôme. Sachez que c’est juste une étape dans cette belle aventure qui vous attend. Aujourd’hui, vous arborez un grand  sourire mais certains d’entre vous devront faire face à la difficile réalité du marché du travail. Vous allez peut-être ou même certainement recevoir des “réponses négatives” ! Ne vous laissez pas abattre mais renforcez plutôt votre détermination à aller de l’avant. Gardez toujours à l’esprit le rêve qui vous tient à coeur. Ne laissez personne vous convaincre que vos rêves sont trop grands. Et si à certains moments vous devez faire face à des obstacles ou à des doutes, dites-vous que c’est normal, cela fait partie de la vie ».

Il y aura toujours des obstacles à dépasser sur le chemin de la vie. Seule la persévérance et le travail permet d’aller au bout de ses rêves. Ce sera à chacun de saisir l’opportunité lorsqu’elle se présentera et qui sait, peut-être vous amènera-t-elle au succès.


Entretien réalisé en juin 2020.

388 vues Visites

J'aime

  • rencontre
  • portrait
  • professeur
Retours aux actualités

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Information générale

« Intelligence artificielle : politiques et règlementations en vue » – Dr. Olivier Naray dans Le Monde Économique

photo de profil d'un membre

Samy Gallia

02 juillet

Portraits

Rencontre avec Cécile ARBAULT, présidente de l'Alpha Students Club de l'IMSG

photo de profil d'un membre

Samy Gallia

29 juin

1

Information générale

« Pourquoi propriété intellectuelle et innovation sont-ils synonymes ? » – Un article de Me Paul Cosmovici, enseignant à l'IMSG

photo de profil d'un membre

Samy Gallia

19 juin